Partager: 
© Alain Herzog

06.08.13 - L’Association e’mobile tiendra son congrès annuel à l’EPFL le 23 août prochain. Il pose le défi du transport routier durable.

Avec quel carburant roulerons-nous en 2050? A l’électricité, au biogaz, au gaz naturel, à l’essence ou à autre chose? Le congrès annuel de l’Association e’mobile se penche cette année sur les enjeux d’un transport routier durable. En collaboration avec le Centre de Transport de l’EPFL, il se déroulera le 23 août 2013 au Rolex Learning Center. Des spécialistes de l’EPFL, des représentants de l’industrie et des autorités y dévoileront les connaissances acquises dans ce domaine dans le cadre de leur travail.

Directeur adjoint du Centre de Transport (TraCE), Michaël Thémans brossera un aperçu des activités de l’EPFL dans le domaine des transports. Directeur de TraCE et du laboratoire TRANSP-OR, Michel Bierlaire et la doctorante Aurélie Glérum aborderont la prédiction de la demande future pour les véhicules électriques en Suisse. De son côté, François Maréchal et la doctorante Zlatina Dimitrova exposeront le projet ENVIES qui prend en compte les aspects économiques et environnementaux dans l’évaluation des filières énergétiques existantes dans le domaine automobile.

Responsable de l’e-mobilité chez Volkswagen, Monsieur Andreas Lassota présentera la stratégie du groupe VW, en matière de durabilité. Martin Sager, chef de la section Mobilité à l’Office fédéral de l’énergie, abordera pour sa part la question de la contribution apportée par la mobilité à la Stratégie énergétique 2050. Dirigée par André Hefti, directeur général du Salon de l’automobile de Genève, la table ronde finale sera consacrée à la question de savoir comment transformer les résultats de la recherche en chiffre d’affaires.

Le programme détaillé avec bulletin d’inscription peut être téléchargé depuis www.e-mobile.ch. Le délai d’inscription est fixé au 16 août 2013. Tout le congrès est traduit simultanément en français et en allemand.

Partager: