Aller au site principal

Actualités

Deux chercheurs de l'ENAC reçoivent un ERC Advanced Grant

Professors Lyesse Laloui (left) and Anders Meibom (right). © 2018 EPFL

Professors Lyesse Laloui (left) and Anders Meibom (right). © 2018 EPFL

Les Professeurs Lyesse Laloui, en génie civil, et Anders Meibom, en ingénierie environnementale, ont obtenu un ERC Advanced Grant, la plus prestigieuse bourse de recherche scientifique européenne. 

ERC Advanced Grant 2018
Projet:
 BIOGEOS - Bio-mediated Geo-material Strengthening for engineering applications
Chercheur: Lyesse Laloui, Professeur ordinaire, Directeur du Laboratoire de mécanique des sols (LMS), EPFL

Le projet BIOGEOS met l’accent sur l’amélioration biologique des sols. Il vise à concevoir un nouveau matériau naturel selon un processus contrôlé, afin de fournir des solutions à des problèmes réels dans les domaines de la géo-ingénierie et de la géo-énergie en faisant progresser les connaissances sur les phénomènes multi-physiques complexes dans les milieux poreux. Le géo-matériau bio-cimenté est produit par la bio-minéralisation des liaisons de calcite, qui agissent comme une cimentation naturelle pour doter le sous-sol d'une réelle cohésion et d'une résistance accrue. Le développement d'une telle technologie biologique conduira à des applications innovantes dans une série de problèmes d'ingénierie tels que la restauration des fondations faibles, la réhabilitation sismique, la protection contre l'érosion et l'amélioration du transfert de chaleur dans les géo-structures thermoactives.

ERC Advanced Grant 2018
Projet:
UltraPal - Ultimate Paleo-Ocean Records from Biogenic Calcites
Chercheur: Anders Meibom, Professeur ordinaire, Directeur du Laboratoire de géochimie biologique (LGB)

Les océans sont la clé de l'évolution du climat de la Terre. Comprendre le changement climatique mondial nécessite d’établir les conditions océaniques passées avec une grande précision. Le carbonate de calcium produit par les organismes vivants et stocké dans les sédiments océaniques a joué un rôle fondamental dans ces efforts car sa composition est liée aux conditions océaniques au moment de leur formation. Cependant, les processus sédimentaires peuvent ensuite modifier ces carbonates et biaiser l'information paléo-environnementale. Le projet UltraPal étudiera et quantifiera ces processus, afin d'optimiser les reconstructions paléo-océaniques.


Connexion